Cheveux afro : les 5 questions les plus relous

Ma coupe afro suscite de la curiosité et engendre de nombreuses questions. Dans cet article, j’ai choisi de vous exposer les plus fréquentes/relous/bizarres. Sachez que ces questions me sont posées dans la rue, dans le métro, dans les bars, etc… Par des gens que je connais, mais aussi et beaucoup par de parfaits inconnus qui ne prennent souvent pas la peine de me saluer avant de m’interroger. Mes cheveux ne sont pas beaucoup représentés dans la société, il n’est donc pas étonnant d’avoir certaines interrogations… Je le comprends et j’y réponds, même si cela m’irrite, je dois l’avouer. D’autres questions, vous le verrez, sont si aberrantes, que je n’y réponds pas.

« C’est une perruque ? »

Cette question est très fréquente. Alors, de deux choses l’une : elle ne se pose pas. Mais JAMAIS et à PERSONNE. Il m’arrive aussi de me poser la question concernant des personnes que je croise. Mais je n’irai pas leur demander parce que je considère que cela ne me regarde pas. Sachez que cela ne se fait pas et qu’il est grave d’avoir à le préciser. Alors certes, mes cheveux ne sont pas assez représentés dans l’espace public et du coup, vous n’avez peut-être pas l’habitude de voir ce type de cheveux sous cette forme. Ok. Et après ? Parfois, j’ai envie de répondre que j’ai un cancer et que donc, oui, je porte une perruque, pour vacciner la prochaine personne qui me posera cette insupportable question. J’ai trop de respect pour les malades pour le faire, mais franchement, arrêtez. Avant de la poser à quelqu’un d’autre, demandez-vous si vous, vous aimeriez qu’on vous pose cette question.

IMG_3138

« Ça doit te prendre des heures pour te coiffer le matin, non ? »

Dans l’imaginaire collectif, ma coupe afro c’est les années disco et les déguisements. Pour moi, ce sont juste mes cheveux qui poussent sur ma tête. De façon naturelle. Je ne fais rien pour obtenir cette forme. Si je le désire, je peux apporter du volume à ma coupe à l’aide d’un peigne afro, mais ma coupe est tout à fait naturelle, dans tous ses aspects, j’insiste sur ce point. Pour répondre à la question, je me coiffe en 5 min, 10 min grand max pour une soirée, si vraiment je me chauffe. Il me semble que les gens qui se lissent les cheveux à l’aide d’un fer à lisser, par exemple, ont besoin d’infiniment plus de temps que moi pour se coiffer le matin. Or, je ne pense pas que l’on pose cette question aux personnes dont les cheveux sont lisses, naturellement ou pas. Je ne modifie pas ma chevelure, donc logiquement, elle ne me demande pas beaucoup d’investissement. Je passais beaucoup plus de temps dans la salle de bain lorsque je faisais mon brushing, à l’époque du défrisage. Une fois par semaine, je les lave et je les démêle. Il est vrai que cette étape me prend du temps (2 heures environ avec masque ou bain d’huile, shampoing et coiffage) car j’ai énormément de cheveux. Mais au quotidien, l’entretien de la coupe est minime. Au réveil, à l’aide d’un peigne afro, ou de mes doigts, ça dépend des jours, je leur redonne très rapidement leur forme et j’applique une crème hydratante. Je me contente donc de me coiffer un peu mieux pour sortir de chez moi, comme tout le monde. Le plus drôle, c’est que parfois les gens mettent en doute ma réponse et me regardent, incrédules. Quel est l’intérêt de mentir là-dessus ? Je vous le demande…

IMG_3139

 « C’est sale »

Alors ça, c’est plus une idée reçue. Mais un jour, une collègue m’a demandé si je n’avais pas des mouches dans mes cheveux vu leur texture. Selon elle, des insectes pouvaient y rester bloqués… Véridique. Et après un sourire gêné, je me rends compte qu’elle est sérieuse alors je cesse de sourire et je ne réponds pas. Malaise. Beaucoup de gens pensent que les cheveux crépus ou frisés sont sales. C’est juste de l’ignorance. Comme tout le monde, nous lavons nos cheveux. C’est aussi raciste que de penser que la peau noire est sale. Point.

IMG_3137

 « Tu vois sur les côtés ? »

Je vous le jure, on m’a posé cette question, très sérieusement en plus. No comment. J’ai répondu que je ne savais pas quoi dire, et c’est toujours le cas. Cette personne, que je trouve sympathique en plus, s’est retrouvée un peu bête et mal à l’aise… Mais en même temps : C’EST QUOI CETTE QUESTION SÉRIEUX ????!!!!

« Je peux les toucher ? »

C’est de loin la question la plus pénible et elle est très fréquente. Le pire, c’est la réaction outrée que les gens qui la posent ont lorsque je leur réponds par la négative, sans sourciller. Ça me fait penser que j’ai presque l’air désolé quand je leur dis « non ». Il faut que j’arrête. C’est à eux d’avoir honte. Mais je sais qu’ils me trouvent froide et pas « cool ». LOL. C’est le monde à l’envers. Un jour, une femme en train de manger un grec (elle en avait plein les mains et se léchait les doigts… oui, oui), m’a demandé si elle pouvait me toucher les cheveux. Je vous laisse deviner ma réponse.

Les gens se justifient en me disant que c’est si loin d’eux et de ce qu’ils connaissent qu’ils ont envie d’y mettre la main, pour voir ce que ça fait. Alors je vous le donne en mille, me toucher les cheveux, ça fait rien de spécial : pas d’orgasme à la clé. Il n’y a ni thune, ni beuh, ni licornes qui sortiront de ma chevelure. AHAH. Plus sérieusement, cette justification ne tient pas. Depuis que je suis petite, j’admire les longs cheveux de jais. J’imagine que ces chevelures brillantes, lisses et soyeuses seraient glacées et douces si je les touchais. Mais je n’ai jamais touché les cheveux de personne. Dites-vous bien que ça revient à demander à tripoter les poils d’un inconnu. Ben ouai, c’est bizarre. Et surtout intrusif, les cheveux font partie du corps et on ne touche pas les gens où que ce soit, c’est tout (j’en reviens pas qu’il faille expliquer ça à des adultes…).

photo-question5#donttouchmyhair

Sachez aussi que certaines personnes grillent cette étape et me touchent les cheveux spontanément, carrément, sans demander l’autorisation, comme s’il s’agissait d’une pulsion incontrôlable…

Je ne blâme pas les gens pour leur curiosité, je les blâme pour la façon dont ils s’adressent à moi. Sans gêne et sans ambages, la plupart du temps. Le fait est qu’on ne connaît pas le degré de sensibilité, ou les expériences antérieures des personnes étrangères que nous rencontrons. Dans le doute, il faut être sur ses gardes et faire attention. Sachez que certaines de ces questions sont des agressions pour moi. Il me semble que ma réaction serait différente si ces personnes venaient vers moi gentiment, en y mettant les formes et en me disant pourquoi ils sont curieux… Comprenez qu’en me posant ces questions, vous entrez dans mon intimité. Alors frappez, c’est la moindre des choses.

Que penses-tu de tout ça ? Tu as une expérience similaire à partager ? Raconte-moi tout en commentaire !

7 commentaires sur “Cheveux afro : les 5 questions les plus relous

    1. Salut Charly !

      Merci pour ce commentaire. Je ne sais pas si c’est une chance mais ce qui est sûr c’est que j’adore mes cheveux ! Après, chaque personne est différente et réagit différemment à une situation donnée. Ma réaction dépend aussi beaucoup de la personne que j’ai en face. Mais en général, les gens qui me posent la question le font de façon brutale, et ont presque la main dans mes cheveux avant la fin de leur phrase (je suis passée maître dans l’art de l’esquive). Il est vrai que cette demande s’accompagne souvent d’un « vos cheveux sont magnifiques », et mon avis, c’est que les gens devraient s’en tenir à ça, si vraiment ils tiennent à me faire savoir qu’ils aiment ma chevelure. Donc, on peut regarder, mais pas toucher. Chez moi, c’est comme ça 🙂 Merci encore pour ce commentaire.

      Belle journée !

      Aimé par 1 personne

  1. Moi j’ ai le cheveux crespus, mes colege dit qu’il pouvait cacher beaucoup de choses dans mes cheveux, dans la rue je trouve des personnes que veux touchée, je sais pas je donne pa l’ importance après certains questions que les gens vous demande il me semble raciste notre cheveux ce notre identité. Courage vous été magnifique

    J'aime

  2. Bonjour, je decouvre tres tardivement ton article 😉 Je suis blanche, j ai 48 ans. Pendant 22 ans, j ai eu les cheveux rases, juste une toute petite brosse, longueur militaire de cale 3 haute. J avais fait ca car je considérais mes cheveux longs comme un attribut sexuel envahissant. Mon mari m a epouse comme ca. Pendant toutes ces années, j ai du lutter contre mes boss de la fac qui refusaient que je fasse des colloques sans me relaisser pousser les cheveux au moins pendant un mois.
    .. Les hommes me touchaient les cheveux dans la rue, dans les bars…. Ca ete une lutte permanente contre les préjugés genre nazi, lesbienne…. A 45 ans, j ai laisse repousser car les gens croyaient que j avais le cancer..
    .. Le cheveu feminin, le prix de son entretien, notre liberté de choix,…. Afro, rasee, naturel ou pas, cheveux blancs ou pas…. C est toujours une stigmatisation de la liberté des femmes, même entre elles d ailleurs…. Merci pour vos articles, c est tres intéressant 😀

    J'aime

    1. Bonjour !

      Pardon pour cette réponse tardive et merci de partager un peu de ton histoire ici 🙂 C’est super intéressant ! Bien sûr, ce dont je parle ne s’applique pas uniquement à la coupe afro, comme tu le dis si bien, le cheveu féminin, c’est tout une symbolique qu’il soit court, long, rasé, coloré, gris… L’enjeu, c’est d’en faire ce qu’on veut, en dépit de l’avis des autres mais c’est loin d’être facile car les gens se permettent de donner leur avis, de toucher, d’exclure, de juger, se stigmatiser. C’est incroyable ! C’est un vrai problème car c’est pas normal que notre choix donne lieu à une « lutte permanente » comme tu dis ! J’adore ma coupe afro et pour le moment, je n’ai pas envie de vivre autrement. Mais c’est clair que c’est pas évident. Tu dois le savoir 🙂
      Merci encore pour ton commentaire 😀

      J'aime

Répondre à Ingrid a des cheveux Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s