INTERVIEW DE KATHLEEN ALIAS L’ARTISTE QUI PEINT, LA COIFFEUSE QUI SUBLIME LES CHEVEUX CRÉPUS

Bonjour Kathleen alias L’artiste qui peint, est-ce que tu peux te présenter et nous dire ce que tu fais dans la vie ?

Bonjour Ingrid. Je suis Kathleen Chapin, artiste capillaire & Bridal Hairstylist spécialisée dans le cheveu naturel, bouclé, frisé et crépu. La particularité de mon travail c’est qu’il n’y a ni rajouts ni extensions dans mes coiffures.

Peux-tu nous parler de ton parcours capillaire ? Quel était ton rapport à tes cheveux dans ton enfance ? Es-tu passée par la case défrisage ?

Durant ma jeunesse, mon rapport avec mes magnifiques cheveux était conflictuel. Au regard du contexte social, il m’était difficile de les trouver beaux. On m’a défrisé les cheveux à 8 ans ! Certes, je ressemblais à une indienne, mais je n’avais aucun volume ! Quelques mois après, on a découvert que j’avais une chute… La décision fut de faire une transition avec une pose de rajouts. Autant vous dire que cela ne participait pas à une bonne estime de soi car c’était un moyen de cacher mes cheveux (que bien sûr je n’aimais pas à l’époque). Une chose demeurait certaine, c’est que je ne voulais plus entendre parler de défrisage ! Ma soeur, qui me coiffait régulièrement auparavant, ne pouvait plus le faire. C’est alors que j’ai appris à coiffer mes cheveux à partir de mes 14 ans. Il fallait user de style : tresses, nattes, twists… La longueur de mes cheveux grandissait mois après mois ! Au final, j’avais appris à les coiffer mais surtout à les faire pousser (lol). C’est en venant en Métropole que ma relation avec eux a pris une nouvelle tournure. Au delà de savoir les coiffer, je les aimais car j’avais appris à les soigner, à les comprendre !!! Notre histoire d’amour commença à cet instant précis.

kathleen-chapin
Kathleen Chapin alias L’artiste qui peint par Yaëlle Dambo
Comment la coiffure est devenue une passion pour toi ? Comment en es-tu venue à exercer ce métier ?

Comme je l’ai dit précédemment, j’ai commencé à coiffer mes cheveux naturels sans extensions à partir de l’âge de 14 ans. Par la suite, peu importe la ville où j’étais, je coiffais ! Ça me faisait du bien et je faisais du bien à celles qui voulaient une nouvelle rencontre avec leurs cheveux. Je suis passionnée par la création artistique, ce cheveu est et sera toujours une source de création. Il est sculptable, voilà d’où vient ma passion. Une fois diplômée en assurances, je pensais que je n’avais plus le besoin de coiffer. Or c’est faux !!! Fraîchement arrivée à Paris, mes services ont été sollicités pour des défilés, des éditos de magazine, des shootings pour des marques, des photographes… Après deux ans et demi de réflexion, j’ai décidé de passer le diplôme de coiffure car il était inconcevable pour moi de ne pas coiffer ! Le regret ne fait pas partie de mon vocabulaire.

Pourquoi as-tu décidé de ne travailler que sur des cheveux naturels ? Pourquoi est-ce important pour toi ?

Premièrement, parce que j’aime coiffer ces cheveux. Après, j’ai envie d’aider les femmes à se réconcilier avec leur texture initiale afin qu’elles prennent conscience de leur potentiel. Bien sûr, le but ultime, c’est qu’elles aiment leurs cheveux. Vous savez, tout passe par le regard. Mon souhait c’est que la perception de nos cheveux soit positive pour nous-mêmes et pour les autres. Nous sommes normales…

lartiste-qui-peint-coiffure
Kelly Buttafly photographiée par @kiff971
Quelles prestations réalises-tu ? Est-ce qu’il t’arrive de faire des big chop ?

Je réalise des diagnostics capillaires, des soins, des coupes des pointes, des coupes courtes, des coiffages express ou protecteurs sans rajouts, des mises en plis, des reprises de racines… En parallèle, je fais également des prestations de mariage. Des big chop, il m’arrive d’en faire ! C’est souvent perçu comme une délivrance.

Qu’est-ce que tu penses du mouvement actuel qui fait que beaucoup de femmes Noires et métisses veuillent embrasser leurs cheveux naturels ?

Ça fait plus de 10 ans que ce mouvement a débuté et nous commençons à en savourer les fruits ! Non extrémiste, il laisse la possibilité à celles qui le souhaitent de porter leurs cheveux naturels, sans complexes et sans craintes. Beaucoup de préjugés sont tombés, notamment concernant le mariage. Je suis toujours surprise des choix de mes mariées. Elles osent tous les styles : bohème, chic, sophistiqué, élégant & simple, coiffé-décoiffé… Après, il faut poursuivre le travail avec la jeune génération qui arrive.

mariée-coiffure.jpg
@tya_b12 photographiée par @kiff971
Sur ton compte Instagram, on peut constater que les cheveux naturels permettent finalement une infinité de coiffures… Où trouves-tu l’inspiration ?

C’est souvent les cheveux de la cliente et sa personnalité qui me permettent de créer une coiffure. C’est également souvent dans mon sommeil que l’inspiration me vient (lol) !

Comment définirais-tu ton style en tant qu’artiste capillaire ?

En tant qu’artiste capillaire, je ne m’enferme pas dans un style précis. Je me laisse la liberté de faire ce que je veux, avec le cheveu naturel uniquement. Faire évoluer le regard, la perception que l’on a de nos cheveux, apporter de l’estime, voici mon objectif. Donc si je dois définir mon style, le seul mot me vient en tête : LIBRE.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail ?

C’est la satisfaction de faire du bien aux personnes. Souvent, après une prestation, les clientes changent de posture, ont envie d’être coquettes. Elles sont surprises de recevoir tant de compliments !

coiffure-artiste-qui-peint
Solange (sowdc3) photographiée par @kiff971
Peux-tu nous faire part de tes projets futurs ?

La seule chose que je peux vous dire, c’est que cette année 2020 s’annonce riche en rebondissements ! Restez connectés !

Est-ce que tu envisages d’ouvrir ton propre salon de coiffure un jour ?

Il ne faut jamais dire jamais… Why not ?

Quelle marque de produits capillaires recommanderais-tu ? Est-ce que tu as une marque chouchou ?

Les trois marques que je recommande particulièrement sont : O’LAFRO, La Kaz Naturelle et Kalianature.

Enfin, quels conseils peux-tu donner aux personnes qui souhaitent bien entretenir leurs cheveux naturels (bain d’huile, fréquence de coupe, un actif particulièrement efficace…) ? On est tout ouïe !

Le premier conseil : aimez vos cheveux ! Aimez-vous ! Le deuxième conseil : en cette période hivernale, pensez à vous hydrater et à hydrater vos cheveux plus régulièrement, soit avec un lait capillaire ou une lotion puis, scellage avec un corps gras (attention aux quantités, nous sommes généreuse nous les femmes !).

lartistequipeint
Laury (@afroptimiste) photographiée par Francky

Merci pour cette interview Kathleen !

Pour découvrir le travail de Kathleen et profiter de ses services, rendez-vous sur son Instagram @lartistequipeint

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s