Suan Sati : je vous raconte mon expérience dans une retraite de yoga et de méditation

En février 2020, j’ai participé à une retraite de méditation et de yoga dans le Nord de la Thaïlande, près de la ville de Chiang Mai. Je vous raconte.

Pourquoi j’ai fait cette retraite ?

Ayant perdu mon emploi en décembre dernier, j’ai décidé que le moment était idéal pour entreprendre un voyage en solo. J’ai toujours admiré les gens qui tentaient l’aventure, j’avais besoin de me (re)trouver, de me prouver que je pouvais me débrouiller seule… Bref, je me suis lancé ce challenge : pour la première fois de ma vie, j’allais voyager toute seule. La destination était évidente : la Thaïlande. J’y ai passé 2 semaines en 2019 et je suis tombée amoureuse de ce pays sublime, de sa douceur de vivre, de ses habitants, de ses îles paradisiaques, de sa nature luxuriante… En plus, la Thaïlande est un pays safe, peu cher, dans lequel il est aisé de se déplacer.

suan-sati-hamac

Si la destination était évidente, mon programme l’était beaucoup moins. D’habitude, je n’organise pas les voyages, j’ai plutôt tendance à me laisser porter par la ou les personnes qui m’accompagnent. J’aurais très bien pu prendre mes billets d’avion et la première nuit d’hôtel avant d’improviser, mais j’avais besoin d’un plan pour me rassurer.

En préparant mon voyage, en discutant avec des gens, j’ai réalisé que j’avais une autre envie de longue date : faire une retraite. C’est-à-dire prendre du temps, intégrer une structure, afin de réfléchir à ma vie personnelle, faire le point. Tout était aligné : j’étais un peu perdue, je ne savais pas qui j’étais vraiment, quelle direction prendre dans la vie, bref, je le sentais, c’était le moment idéal pour vivre cette expérience.

Pour dénicher cette retraite, j’ai simplement tapé « retraite yoga Thaïlande » sur Google. Assez rapidement, mon choix s’est arrêté sur Suan Sati. Ce nom peut être traduit par « jardin de l’esprit » ou « jardin de la pleine conscience ». Tout était parfait : cette retraite se trouve à Chiang Mai, une ville que je voulais visiter, le programme est équilibré, le prix accessible… Sans trop réfléchir, et parce que j’avais peur de me dégonfler, j’ai réservé ma semaine.

pancarte-suan-sati

Mon séjour à Suan Sati commençait un jour et demi seulement après mon arrivée à Bangkok. J’ai choisi de vivre cette expérience dès le début du voyage pour me mettre dans les meilleures dispositions possibles pour la suite de ce trip solo. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je vais vous raconter le contenu de cette semaine, sans trop entrer dans les détails, pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte à ceux et celles qui seraient tentés par l’expérience Suan Sati.

Le cadre

Après avoir retrouvé le groupe au point de rendez-vous indiqué par mail, je grimpe dans le mini bus direction Suan Sati. On est une trentaine. La plupart des gens sont seuls, il y a aussi un ou deux couples et déjà je me demande : est-ce que je vais réussir à m’intégrer ? Ça discute, ça fait connaissance. Pour le moment, je n’entends personne parler français, mais tant mieux au fond, je suis aussi là pour éprouver mon anglais. En arrivant, on est accueillis par un staff enthousiaste et hyper démonstratif. On s’enlace, on s’embrasse, c’est hyper chaleureux, comme si on se connaissait déjà. Après le discours de bienvenue de Will, le fondateur de Suan Sati, qu’on ne verra qu’une seule fois, on nous fait visiter les lieux. Il faut savoir que cette retraite a lieu sur le deuxième site. Le site d’origine, qui se situe lui aussi à Chiang Mai, accueille des profs de yoga en devenir et leur dispense des formations. On peut donc dire que j’ai effectué ma retraite à Suan Sati 2.

suan-sati-jardin

suan-sati-sanitaires

garden-suan-sati

Pendant la visite, il nous est rappelé qu’une digitale détox est fortement conseillée et que cette retraite eco-responsable demande à ses pensionnaires de n’utiliser que des produits naturels pour leur toilette quotidienne. Mes premières impressions sur les lieux ? Le calme, la paix, la beauté. On est entourés de champs de riz, de verdure. La salle à manger et la cuisine sont en bois, complètement ouvertes. Les dortoirs, chambres individuelles et sanitaires se trouvent entre la salle à manger et la majestueuse shala (qui veut dire « demeure » en sanskrit, et qui désigne l’endroit où nous pratiquons le yoga). À Suan Sati, la shala ressemble à un temple et on y accède via un petit pont. Entièrement en bois, elle est construite sur pilotis, et est bordée d’eau, de verdure, de tournesols… C’est un lieu magnifique dans lequel on se sent bien. Partout à Suan Sati, il y a des hamacs, des bancs, des petits spots où se poser, chiller, lire, méditer, en groupe ou en solo. C’est aéré, c’est agréable, dès les premières minutes, je sais que je vais me sentir bien ici. Et pour être sûre de ne pas laisser ma nature timide prendre le dessus, j’ai choisi de m’installer dans l’un des deux dortoirs.

hamac-suan-sati

hamacs-suan-sati

room-suan-sati

Les cours

Le programme de la semaine ? La retraite dure 6 jours et 5 nuits, du lundi matin au samedi matin. Tous les jours, c’est cours de yoga et méditation (au cours de la même séance), matin et soir. Les cours du matin ont lieu entre 6h et 8h30 environ. Les cours du soir, de 16h à 17h30. Je fais du yoga depuis environ 1 an et demi, j’ai un petit niveau et j’ai pu suivre sans problème. Les profs s’adaptent, proposent des options, nous poussent à écouter notre corps (si tu sens que tu as besoin de rester 1h dans la pose de l’enfant, fais-le), viennent nous corriger si nécessaire. On a pratiqué différents types de yoga, il y en a donc pour tous les goûts. Les cours étaient plus dynamiques le matin et plus doux le soir. Je pense que tous les yogis peuvent y trouver leur compte.

suan-sati1

suan-sati-yoga-shala

shala-suan-sati

Pendant certains cours de yoga et certaines séances de méditation guidée, j’ai ressenti beaucoup de bonheur, ou alors, j’ai eu des prises de conscience, ou alors des larmes ont coulées le long de mes joues. Je ne pensais pas que la pratique de ces disciplines pouvait déclencher ça, ça a été une véritable découverte. C’était très fort.

Les workshops

Tout au long de la journée, d’autres activités sont proposées. Massage, danse, chant en groupe… Tout est facultatif, on est libre d’aménager son emploi du temps comme on l’entend. Personnellement, j’ai participé à absolument tout sauf à deux ateliers. On ne se sent obligé de rien. Au contraire, à Suan Sati, on apprend à s’écouter, à être indulgent avec soi-même, à s’aimer, à respecter ses besoins. On peut faire vœu de silence, on peut choisir de parler de ses sentiments aux autres, ou pas. Chacun vit Suan Sati comme il le sent, comme il l’entend. J’ai aimé les workshops, particulièrement ceux du soir. Ce sont de vraies expériences de vie. On se raconte à des inconnus pendant des cercles de paroles, on apprend à se connaître les uns les autres, à se faire confiance, à s’écouter vraiment.

suan-sati-tournesols

Le staff

C’est l’âme de Suan Sati. Cet endroit n’est que le reflet des gens qui le gèrent. Bien sûr, on paie pour cette retraite. Mais pas une seule fois je n’ai senti le côté business de la chose. Au contraire. Le staff est composé de 5 profs de yoga qui se dispatchent les cours et les différentes activités tout au long de la semaine. Ils ont tous leur personnalité, leur style, mais ils distillent tous la même chose : de la bienveillance. C’est le maître mot de la retraite. Le staff transpire l’authenticité. J’ai été émerveillée par l’amour transmis, l’énergie déployée, la générosité déversée. Je n’oublierai jamais cette dream team si complémentaire et si douce. Iels ont tous quelque chose de spécial : Rachel chante merveilleusement, Amanda propose des séances de Reiki, Matt nous a appris à respirer et joue de la guitare… On sent que c’est une équipe, qu’ils sont là pour nous, et qu’ils sont heureux d’être là. L’une des profs, Rachel, m’a particulièrement touchée, inspirée. Son sens de l’écoute hors du commun, sa positivité, sa vision, sa sagesse. J’ai rarement été aussi impressionnée par quelqu’un. Ce qu’elle m’a apporté est si précieux que j’aimerais pouvoir transmettre ça moi aussi : une énergie solaire qui inonde, qui marque durablement, et qui inspire au quotidien. Vous l’aurez compris, on est rudement bien entourés à Suan Sati.

suan-sati-sunset

La vie en communauté

Cette retraite, c’est surtout des rencontres. On passe 6 jours avec des inconnus venus du monde entier. Ces êtres humains sont dans une démarche particulière. Chacun a son histoire, ses raisons, des objectifs, ses blessures. Mais on est aussi tous ouverts à la rencontre avec l’autre. Spontanément, on s’est distribué des regards profonds et des sourires sincères. On a tous en commun de vouloir s’apporter de l’amour, de l’empathie, de la tolérance. On mange ensemble, on chante ensemble, on danse, on pleure, on rit… Dès le départ, tout est fait pour que l’on puisse faire connaissance les uns avec les autres lors d’ateliers. Bien sûr, si on choisit de vivre cette expérience de façon plus solitaire, c’est possible aussi. Mais personnellement, j’ai trouvé fabuleux de rencontrer des personnes si sensibles et ouvertes d’esprit. Ça fait du bien.

suan-sati-family

suan-hamac

La nourriture

Oui, ça compte ! Au point que je tiens à vous en dire quelques mots. À Suan Sati, la nourriture est absolument délicieuse, et ça contribue aussi à la beauté de l’expérience ! Chaque repas est un moment spécial, un rituel. On nous invite à manger en pleine conscience, à savourer chaque bouchée, à être reconnaissant. Tout est vegan : tous les jours, du petit déjeuner au dîner, une farandole de fruits, de légumes (cultivés sur place pour beaucoup), et d’autres délicieux mets variés sont proposés à la communauté. Prendre du plaisir en mangeant sainement, c’est le paradis ! Les femmes qui font la cuisine à Suan Sati sont des magiciennes. C’est simple, je n’ai jamais aussi bien mangé de toute ma vie.

cooking-suan-sati

suan-sati-céréales

buffet-suan-sati1

Ce que cette retraite m’a apporté

Cette retraite m’a apporté bien des choses, et je suis convaincue qu’elle m’en apportera encore d’autres. Je vais être honnête, depuis que j’en suis sortie, pas une journée ne passe sans que je pense à Suan Sati. Il semblerait que cette expérience m’ait marquée durablement, et j’en suis très heureuse. Difficile de décrire ce que j’ai ressenti là-bas, mais je vais essayer.

D’abord, il est très reposant, mais aussi étrange de se retrouver dans un endroit aussi safe. Les tracas du quotidien ne semblaient pas avoir cours à Suan Sati. C’est un peu un monde hors du monde. L’ouverture d’esprit, la bienveillance, la tolérance sont au rendez-vous. Tout le monde est dans ce mood. C’est assez extraordinaire d’évoluer dans un univers comme celui-là. Je ne savais pas que ça existait.

suan-sati

J’ai adoré la vie en communauté. On s’est raconté nos vies, on a pleuré ensemble, on s’est serré, on s’est écouté, soutenus, regardé dans les yeux. C’est fort de vivre ça. Imaginez un cercle de parole où vous avez suffisamment confiance pour déposer votre cœur, vos peurs, vos espoirs, vos raisons d’être. C’est agréable de se donner sans entraves, de faire confiance. Bien sûr, ce n’est pas parfait, c’est pas tous les jours facile, ni constant. Ça n’a pas empêché les moments d’insécurité, de doute, de solitude. On ne règle pas ses problèmes en 6 jours. Se retrouver face à soi-même n’est pas facile. Tout le monde n’a pas les mêmes résistances, ne se donne pas de la même façon. Y’avait des jours où je n’avais juste pas envie, et d’autres où je partageais sans difficulté.

J’ai découvert la méditation. Avant Suan Sati, j’ai commencé à lire un livre sur le sujet (La Méditation, c’est la vie, de Gaëlle Piton, éditions First) et il m’a accompagné pendant tout mon séjour. Je n’avais jamais vraiment pratiqué avant cette retraite. Maintenant que j’en constate les bienfaits, je pratique la méditation plusieurs fois par semaine.

Cette retraite a été très forte en émotions. Au bout des 6 jours, je me sentais grandie, reconnaissante, mais aussi épuisée. C’est une expérience intense et 6 jours est une durée parfaite je pense. Ni trop, ni trop peu. C’est l’une des plus belles et enrichissantes expériences de ma vie. Ces quelques jours m’ont fait m’interroger sur mes choix de vie, ma vision du bonheur, des humains. Je n’ai pas eu de révélation, pas d’illumination, je ne suis repartie avec aucune certitude. Mais ça chemine en moi, je le sens. Je vois les choses différemment depuis Suan Sati. J’essaye d’être plus indulgente envers moi-même. Le self-love (amour de soi) est une dimension importante de cette retraite. J’essaye d’être véritablement à l’écoute des autres, d’être plus tolérante, dans la bienveillance, de vivre l’instant présent… Globalement, je me sens plus apaisée et calme. Mais c’est un « travail » quotidien.

suan-hamac-ingrid

Je vous recommande chaudement cette expérience. Je n’ai fait aucune autre retraite, mais je compte bien remédier à ça ! Dans le bus du retour, l’une des femmes de la retraite m’a dit qu’elle en avait fait plusieurs, mais que rien n’était comparable à ce que propose Suan Sati.

Je pense que tout le monde devrait tenter l’aventure après avoir trouvé ce qui lui convient. Tout le monde mérite de découvrir le petit paradis qu’est Suan Sati. Je ne peux pas garder pour moi un aussi joli secret. Ça fait trop de bien, il faut partager. C’est sûr, j’y retournerai !

J’espère que cet article vous permettra de vous faire une idée de ce qu’est une retraite de méditation et de yoga. N’hésitez pas si vous avez des questions, je serai enchantée d’y répondre ! Et pour en savoir plus sur Suan Sati, c’est par ici !

Prenez soin de vous et merci d’avoir lu !

team-suan-sati

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s